Cantique

Publié le 13 Octobre 2013

Cantique











Ainsi nous as-Tu conduits dans un jardin

Parfumé du souvenir de l’hysope et l’encens

Aux arbres choisis parmi les constellations

Dans les villes cachées par des massifs de pierre

Au coeur des tempêtes de l’indépassable

Ou était-ce la fournaise des champs à l’abandon

Conquête dans le vin de privation


Parmi les mitnagdims

Les mille rues et les mille palais

Du cercle de lumière

Et du sommet du monde

Aux parois tendues telles la tente de gloire


Au-dessus du silence et du chaos

Où imperceptible au guerrier de fer et de silice

Retentit la symphonie recommencée

Et c’est pourquoi puisque Tu le désires

Toi qui seras toujours notre bien aimé

Rédigé par C. Mazières

Publié dans #Poésie, #poèmes, #Cantique

Repost 0