Téchouva

Publié le 17 Juillet 2015

Téchouva

Criée dissonante au fond du silence

Des silences

Dévorées les surfaces de l’oubli

Pleuré haut le bonheur des joies

Repensée dans l’inconscient du déplacé

La générosité

Appliquée dans l’inconnu

Etirées les mesures de l’horloge

De l’attention

A la fragilité

Et aux bouquets offerts

De clarté innocente

˜

Ou peut-être

Ont-ils conservé une croyance

Créant œuvres sinistres

Eux Molochs aboyants

Coupant court aux récoltes

Avec tous qui partagions la foi

Transparente quoi qu’il en sera

Jusqu’à une lumière trop vive

A l’intérieur de l’écorce

Retirés les jalons

˜

Avions-nous dépassé toute limite

Explorant

Sans frontières

Devant le Roi des Rois

Eté projetés hors des mondes

Mais espérés

Renversées les colonnes

Retrouvée si D-ieu veut la terre

En renversant le temps

Rédigé par C. Mazières

Publié dans #Poésie, #poèmes, #Prière

Repost 0
Commenter cet article