Il y a loup et loup

Publié le 11 Septembre 2009



Bien des années plus tard, dans le Mercantour, un loup entra dans une bergerie. Les moutons bondirent aussitôt à l'extérieur à la manière de Parisiens fuyant les bouches du métro. Ils dormirent sous la pluie deux nuits durant avant qu'un bélier, plus sage et avancé en âge que sa troupe, ne revînt prudemment en son gîte.
Livresque, le loup l'apostropha : 
- Camarades moutons, votre langue, constitution pas maternelle pour moi, mais vous prie d'agréer abrogation hostilités...
Il avait le même accent que le cosmonaute d'Armageddon, ce qui plut au bélier : il n'aimait pas beaucoup les films récents, mais "l'homme ordinaire" joué par Bruce Willis et la fin avec Liv Tyler l'avaient ému. Et puis ce loup semblait cultivé...
- Nous, loups russes, politique différente loups de l'Ouest : longue tradition protocole avec animaux kolkhozes. Se nourrir juste régime baies et rennes forêt. Vous lire certainement belles pages rapports Levine nature dans Anna Karénine...
Cultivé mais confus, se dit le bêlier. Le loup devait faire des carences...
- Loup parachuté demande asile politique sympathisants moutons ! Ensemble, lutte contre renards de l'Ouest !
Le sage bêlier s'abstint de décrire l'état de la faune hexagonale pour ne pas blesser le loup.
Les autres moutons passèrent bientôt timidement la tête à l'intérieur et s'apitoyèrent à leur tour sur le sort de l'étrange dinosaure. Celui-ci fut donc finalement accueilli selon les usages et se montra irréprochable. Aucun des agneaux ne fit d'ailleurs non plus office de côtelettes et autres carrés : et pour cause, on était sans nouvelles des trop gentils bergers depuis plusieurs jours, et pour tout dire, depuis l'arrivée du loup...

  

Rédigé par C. Mazières

Repost 0