Le calendrier des chats

Publié le 12 Janvier 2013

 

united-bamboo-2010-cat-calendar.jpg


     J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer... Mais avant de commencer par la mauvaise, je m'empresse de rappeler la croyance populaire selon laquelle les chats ont sept vies (Une question que l'on pourrait se poser : lorsqu'un chat commence son troisième cycle, s'agit-il bien du même félin ? Par exemple, votre meilleur ami dépassera-t-il le kilomètre pour se frotter à vous quand vous rouvrirez votre frigo ? Vous poursuivra-t-il dans la rue en vous apercevant ? Et bien, je ne crois pas qu'il faille aller aussi loin. Et ce pour trois raisons :

1) les chats sont ingrats ;

2) ils ne consacrent leurs loisirs qu'à se nourrir ou à faire semblant ;

3) si un félidé vous court après, ce n'est pas un chat.

Je ferme la parenthèse...

      Je n'ai appris que récemment le décès dans les années 90 du chat de Bohr. Alexandre Bohr, fondateur d'une des trois agences photo les plus réputées au monde, devait l'exhaustivité de ses reportages à l'animal dressé par quelque brave villageois pour détecter les champs de mines (je sais ce n'est pas gai, mais je vais en revenir à mon sujet...)

Or, par-delà le grain de ses clichés en noir et blanc, le rouge saturé de ses Kodachrome (ils ont arrêté les couleurs depuis), j'imagine la peine qu'a pu causer au patron de presse la perte du plus fidèle des compagnons d'armes (d'autant qu'AB se sentait un peu responsable, puisque parti couvrir à contre-coeur le festival de Cannes - c'était une première -, il avait confié l'animal à Mme Mûrisse, pharmacienne à Lille : fraîchement revenu du Cambodge, le chat - sciatique pour son malheur - n'avait pas supporté le chaud et froid.)

      Quelques années plus tard, j'ai eu la surprise de découvrir sur YouTube un clip indien humoristique (les amoureux de Calcutta voient à quoi je fais allusion...) Or, pas de doute, c'était bien notre Chiapas ! Il avait un peu forci, mais il portait le même sparadrap sur la joue gauche (la Bosnie) et sa robe tigrée, ce qui est très rare pour un labrador tacheté des neiges (Mururoa). Le chat, pas net (était-il doublement perdu, lui dont le nom avait été changé une première fois à la naissance ?), faisait ce que l'on appelle aujourd'hui le buzz !

(Inutile d'ajouter que je n'ai jamais pu retrouver le phénomène : moi aussi, il faut que je gagne ma vie...)

 

  

Tout cela est déjà revigorant, mais il y a plus troublant encore : Olivia Newton-Jones, bien connue comme étant l'arrière-petite-fille d'Isaac Newton, m'avait fait écouter son premier vinyle en 1953 (donc le jour même de la Perestroïka, et d'ailleurs peu importe - vous allez comprendre pourquoi -, je m'en souviendrai toute mon existence.)

Sur la pochette figurait une dédicace au stylo plume : "De la part de Max Planck."

Or, Planck est le nom que je pensais donner initialement à Bohr !  

 

mathys.jpg

Rédigé par C. Mazières

Repost 0